Les origines

Formulaire de réservation

Le Berger Allemand, une race officielle au XIXe siècle

Son histoire

Parmi les éleveurs pionniers de Berger Allemand, qui ont commencé à attirer l’attention, on retient surtout deux noms: Wachsmuth de Hanovre et Sparwasser de Francfort. Dès 1877, ils commencèrent à effectuer un travail de sélection des chiens de berger. Il est difficile aujourd’hui de dire que les deux sujets Griel et Lotte pouvaient ressembler à des Bergers Allemands. Il a fallu attendre encore quatorze années avant d’assister à une autre chronique d’origine. Ce fut en effet en 1891 que le capitaine Reilchelmann Dunau et le comte Von Hahn fondèrent une association appelée Phylax, destinée à promouvoir le chien de berger.

Le Berger Allemand est devenu une race officielle au XIXe siècle, étroitement liée au nom qui marquera à jamais l’histoire comme celui du ” père du Berger Allemand: VON STEPHANITZ.  Rittmeister (capitane de cavalerie) Max Emil Friedrich von Stephanitz est, en effet le personnage clé de toute l’histoire du Berger Allemand. Il fut non seulement le premier homme à enregistrer des sujets dans le livre des origines (Zuchtbuch), mais il créa avec son ami Arthur Meyer le premier standard de la race et fonda une cynophile spécialisée qui s’occupe encore aujourd’hui d’enregistrer et de sélectionner le Berger Allemand en Allemagne. Le premier sujet enregistré dans le livre des origines fut Hektor Linksrhein, rebaptisé plus tard Horand von Grafrath.

Les éleveurs comptaient essentiellement sur les accouplements pour obtenir une synthèse des différentes qualités recherchées, mais ils étaient aussi en quête de sujets d’une taille précise, aux oreilles droites et dotés d’une queue non en trompette. Toujours dans le contexte historique de ses origines, à cette époque, un article révèle que l’on voulait créer un chien d’utilité. En 1896, docteur Gerlan von Hildesheim présenta pour la première fois des chiens dressés spécialement pour travailler avec la police. En 1910, ce type de chien figure dans plus de cinq cent locaux de police et la plupart d’entre eux sont des Bergers Allemands!


Parmi les groupes hétérogènes, avec le recul d’aujourd’hui, les chiens de berger exprimaient une rusticité, une grande indépendance et de la fierté

 Sa naissance

Passionnés du Berger Allemand pour son dressage et sa conformation, nous élevons nos chiens en fonction des critères d’évaluation du caractère, du comportement et des aspects esthético-morphologiques de nos sujets. De cette façon, nous pouvons obtenir à travers un travail patient d’élevage et de sélection, des Bergers Allemands aux particularités psychologiques très pointues, pour ne pas dire exacerbées, à savoir, des chiens très attentifs, extrêmement réactifs et dotés d’un bon tempérament les rendant capables de réagir positivement au stress imposé par un dressage très raffiné. On ne peut pas comprendre pleinement les origines du Berger Allemand sans avoir une idée précise du contexte historique et de l’atmosphère qui régnaient au moment de sa naissance et de la formation d’une association spécialisée veillant à contrôler son élevage. En Allemagne, au beau milieu de l’empire de Bismarck, la confédération allemande a été proclamée le 18 janvier 1871, dans un climat de conservatisme et la classe militaire a beaucoup de pouvoir. Des groupes de passionnés commencèrent à s’intéresser aux chiens utilisés pour garder les moutons. On choisissait certains chiens pour leur agilité, d’autres pour leur force ou pour leur corpulence. Parmi les groupes hétérogènes, avec le recul d’aujourd’hui, les chiens de berger exprimaient une rusticité, une grande indépendance et de la fierté.

 

 

 

%d blogueurs aiment ce contenu :